2015-06-13

L _ au Levant en Caravane

En Caravane maritime vers les Échelles du Levant


Cartes portulans Méditerranée Source gallica.bnf.fr / Bibliothèques de Marseille


Naviguer au Levant en Caravane voilà la spécialité des marins tropéziens à bord des navires de commerce. 

La Caravane maritime 
C’est partir en cabotage lointain de port en port aux Échelles du Levant. Les capitaines se mettent au service de l’Empire Ottoman durant deux ans, la troisième année étant au service du roi. Leurs compétences et leurs bons navires : tartanes, goélettes, polacres, pinques… permettent d’évoluer en Méditerranée au gré des contrats de nolis. Les marchands voyagent à la cueillette selon les opportunités du commerce et les aléas de la traversée.
Au cours du XVIIIe siècle, les Tropéziens organisèrent près de neuf cents caravanes.

Les échelles
Les échelles du Levant : Smyrne, Alexandrie, Istanbul, Salonique, La Canée, Damiette, Larnaca …
Les échelles de Barbarie : Alger, Tunis, Tripoli de Libye



Sur les registres consultés aux Archives de la Marine à Toulon, ce fut une surprise de connaître véritablement les destinations des « naviguants » de Saint-Tropez.

Les marins de ma généalogie
Voici des relevés concernant quelques uns des personnages de mon arbre qui ont navigué en caravane au Levant :

Ignazio Bancala (sosa 32) : il s’embarque souvent à destination de l’Italie, pour Alexandrie 1777, « au Levant en carravanne » en 1784, en 1787…

Bruno Simon (sosa 34): part pour La Morée (Péloponèse) en 1785.

Joseph Barthélémy Ricard, fils d'Antoine Ricard (sosa 66) : est parti le 4 mars 1784, il est mort à l’hôpital de Smyrne le 1 août 1785.
Tropez Antoine Ricard, frère du précédent, en caravane 1772, 
débarqué à Malte en 1773, absent, expédié pour Patras en 1785, embarqué pour Salonique en 1786 , débarqué à Tripoly de Barbarie en 1787 …

Il reste beaucoup de registres à dépouiller qui pourraient révéler de belles histoires de marins qu’il me reste à décrypter. 

Bibliographie :
Daniel Panzac, La caravane maritime. Marins européens et marchands ottomans en Méditerranée (1680-1830) CNRS Ed. 2004
Gilbert Buti, Les Chemins de la mer. Un petit port méditerranéen : Saint-Tropez (XVIIe –XVIIIe siècles) Rennes, PUR, 2010

1 commentaire:

  1. Grâce à vos ancêtres marins, chaque article est un voyage :-)

    RépondreSupprimer

Merci pour le commentaire que vous laisserez !